Chargement...
 

C’est comme ça, il faut que les gens soient sérieux, il faut qu’ils s’engagent, on peut ne plus être l’esclave de l’ego. C’est ça qui est important, c’est ça qui domine la société d’aujourd’hui, c’est l’ego. Une fois l’ego maîtrisé on pourra être dans une société où le supramental, dont parlait Shrî Aurobindo, pourra descendre sur la terre. Voilà quel est le but de ma venue au Québec.

Et voilà, et c’est complet, on peut aussi vous lire tous les ouvrages dont vous faites mention sur votre site Web « spiritualiteetyoga.com » en débutant par le premier ouvrage que vous avez publié « S’élever par l’effort… Itinéraire d’un deux fois né » publié en 2013, puis il y a « Éveillons notre cœur » en 2017 et naturellement on remercie la Fédération Francophone de Yoga, on remercie Swâmi Saï Shivânanda de vous avoir incité à sortir de votre monastère parce que vous y étiez depuis 2013, on le remercie de votre sortie, de votre visite au Québec, donc cet ouvrage qui se nomme « Paroles de sagesse » disponible depuis octobre 2018.
Swâmi Pramod Chetan, en fil nous avons parlé des thématiques que vous allez aborder, que vous avez abordés, que vous abordez lorsqu’on vous invite à des séminaires, à des ateliers, à des retraites, vous avez quand même aussi parlé là des formes de yoga et c’est de cette connaissance que vous partagez lorsque les gens viennent à votre rencontre, pour vous le mot spiritualité qu’est-ce que ça veut dire, parce que c’est très vaste là, on sait les mots sanskrit plus ils sont, comment dire, plus ils sont spirituels plus ils sont philosophiques, plus ils ont de définitions. Swâmi Pramod Chetan, votre définition du mot de la spiritualité, pouvez-vous nous en parler s’il vous plaît.

Ce terme spiritualité a été défini dans le livre qui s’appelle « Éveillons notre cœur ». Il m’a fallu sept ans pour écrire cette réponse parce que c’est une réponse un petit peu difficile et une fois que je l’ai eu écrite, j’ai reçu un livre de Chandra Swâmi qui s’appelle « Le Chant du Silence » numéro 3, et je me suis aperçu que dans ce livre Chandra Swâmi en parlait puis il donnait les mots sanskrit des quatre niveaux principaux de l’être humain. J’en ai parlé un petit peu tout à l’heure comme spiritualité, c’est la clé qui ouvre la porte donnant accès à la Lumière et à la révélation de la présence Divine en nous. Bien sûr, elle transcende toutes les croyances, toutes les religions, tous les dogmes, et, à leur différence, elle n’a pas besoin d’une quelconque organisation centralisée, par conséquent elle laisse place à la liberté de pensée, de parole et d’action. Donc c’est un engagement la spiritualité, le monde manifesté dont nous ne percevons qu’un infime aspect est à la fois pyramidal et évolutif, mais comment appréhender sommairement le schéma de l’évolution projeté par le mental et l’intellect ? On peut y voir une sorte de pyramide qui représente l’échelle de l’évolution où la conscience humaine est divisée en quatre niveaux principaux : à la base se situe l’homme-animal qui évolue vers l’homme-humain, puis vers l’homme-spirituel pour aboutir au sommet à l’homme-divin. Cela veut dire que l’homme-animal est la grande base de la pyramide, là l’homme ne cherche qu’à faire du profit, de l’argent, il ne cherche qu’à évoluer dans les émotions, dans les plaisirs, il ne pense pas au Divin lui, tandis que l’homme-humain, il a déjà, voyez, évolué, c’est quelqu’un qui peut discerner, qui peut... c’est un humaniste,

Tout simplement.

Qui est un humaniste, oui tout à fait, pour moi l’homme-spirituel, celui qui est encore à l’homme-humain, c’est quelqu’un qui se cherche, qui cherche aussi le Divin, qui cherche sa voie, et puis une fois qu’il l’a trouvée, il a l’expérience de l’éveil, pas de l’éveil à la spiritualité, mais de l’éveil spirituel, c’est à dire qu’il fait l’expérience de l’autre rive, de ce que nous sommes vraiment, le Divin. Donc cet éveil spirituel il peut durer trois jours, quelques mois, voire quelques années et puis après il retombe. L’homme-spirituel c’est un niveau de l’être humain. À partir du moment où on devient un homme-spirituel on a l’expérience de l’éveil, de ce qui se passe de l’autre côté, on cherche à installer cet éveil qui nous amène à l’homme-divin, à la réalisation du Soi où vous êtes plongé dans le Divin, totalement et en permanence.

C’est une décision d’abord, ou vous diriez là que la grâce elle nous tombe comme ça là un mouvement ascendant, parlez-nous un peu Swâmi Pramod Chetan de ce passage, défini beaucoup, on lit beaucoup, on entend beaucoup sur le sujet de vivre cette grâce en permanence n’est-ce pas là une grâce en soi, partagez avec nous votre définition, vous en parlez d’ailleurs dans votre ouvrage « Éveillons notre cœur », parlez-nous un peu là de votre définition, de votre expérience de ce qu’est la grâce s’il vous plaît.

La grâce est omniprésente et ne peut venir que d’elle-même, mais sommes-nous capables de la recevoir ? C’est la grâce du Divin qui fait naître dans le cœur du pèlerin la nostalgie l’amenant à la recherche de l’essentielle Vérité. Quand celle-ci se manifeste à nous, notre cœur devient parfaitement pur et joyeux, puis il déborde d’amour pour toute l’humanité. Alors pourquoi pratiquer une recherche spirituelle ? tant que l’ego est virulent, celui-ci nous fait croire que nous pouvons recevoir la grâce par le seul moyen de notre cheminement. Mais nous nous apercevons bien vite de notre ignorance. Pour qu’elle se manifeste la bonne attitude est celle de s’abandonner totalement au Divin. Elle est présente non pas parce que nous la méritons ni en récompense de nos probables performances spirituelles mais uniquement par notre aspiration sans faille vers l’Absolu. Sur le plan phénoménal rien n’est gratuit si ce n’est la grâce du Divin. Pour une majorité d’entre nous l’obtention de la grâce reste assez mystérieuse. Pourquoi le Divin se révèle-t-Il à certain et pas à d’autres ? N’oublions pas que la seule manière d’inviter la grâce c’est de se souvenir constamment que le Divin réside en nous et que nous vivons en Lui. Gardons bien à l’esprit que le cheminement spirituel c’est Lui, le pèlerin c’est Lui, même l’ego c’est Lui, le Soi c’est aussi Lui, la grâce c’est toujours Lui, la Conscience Éternelle c’est encore Lui et l’univers c’est éternellement Lui. Voilà ce qu’on peut dire de la grâce.

Et la vivre, parce que ce que vous dites c’est beau, c’est intéressant, c’est inspirant, on veut aller vous rencontrer, il n’y a aucun doute là-dessus. J’invite les personnes à communiquer avec vous, je l’ai mentionné, je le rementionne de nouveau, on peut vous rejoindre par l’entremise de votre site Web : http://www.spiritualiteetyoga.com, sur « Yoga partout » l’engin de recherche rapidement vous trouvera en écrivant simplement Swâmi et on va voir Swâmi Pramod Chetan apparaître, donc il y a une page qui vous est dédiée, on peut aussi vous rejoindre par l’entremise de la Fédération Francophone de Yoga, sauf que cela ce sont de bien belles paroles Swâmi Pramod Chetan, certains vont se dire « ah mais c’est facile de s’abandonner, de dire de s’abandonner ». Vous avez passé par ce chemin, vous avez parcouru 18.000 km à pied, en train, en autobus à travers l’Inde pendant un an et demi et vous avez vécu comme sâdhu, d’aumônes, comme ça, bon an mal an, c’est pas évident, c’est pas facile, c’est simple à comprendre, je vous entends bien, sauf que de le vivre c’est une autre chose. Dites-moi, Swâmi Pramod Chetan, vos rencontres que vous offrez, ce chemin spirituel que vous décrivez, cet état que vous vivez, comment voyez-vous le futur ? si je vous laissais le dernier mot parce que nous avons quand même bien fait le tour des questions existentielles, comment voyez-vous le futur, s’il y avait un souhait, un sankalpa, je vous laisse la dernière parole Swâmi Pramod Chetan, je vous remercie beaucoup d’avoir accepté notre invitation. Un souhait pour ces moments de turbulence, l’humanité passe à travers de grands bouleversements, je vous remercie d’avoir accepté notre invitation et je vous souhaite tout le bonheur et le dernier mot est à vous, un souhait, une prière…

Oui, merci beaucoup à vous de m’avoir invité. Donc le dernier mot est une citation d’André Malraux (1901-1976) qui a dit : « Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Bon courage à tous.


Hari Om !

Lisez la suite

Nous vous souhaitons tout le bonheur

Daniel
L'url de votre entrevue:
https://soundcloud.com/user-274371711/swamipramodchetanudasin/s-KlMAe


Consultez la page de Swami Pramod Chetan Udasin

https://yogapartout.com/extlinks/ftp/Galeries/imgs/FFY/Pramod/RencontreAvecSwamiPramod.jpg


Pour terminer

[+]

S'inscrire à l'Info Lettre

Adresse de courriel: