Chargement...
 

Welcome to / Bienvenue sur l'espace de / Welcome to: Babaji Kriya Yoga (babajiskriyayoga.net)

Anciennement: Yoga sans limite (communauté) (plein air) (Yoga en français) Yoga Partout... vraiment et Mudras: les gestes sacrés de chez Padma Yoga

Life is full of mystery

Babaji Kriya Yoga Mardi juin 1, 2021
KriyaYogaHimalayasAvecUrl850x500


Scientists and philosophers attempt to solve some of life’s mysteries but fail when they reach the limitations of reason and the gathering and measurement of empirical evidence. As we have discussed in the last Journal, scientists cannot even determine what is consciousness, because it is not an object. Seekers gain insight however, by following in the footsteps of mystics.

Mystery is sometimes referred to as “obscuration” in the poems of the Yoga Siddhas, such as the Tirumandiram. In these, and in the philosophical literature of Kashmir Shaivism, obscuration is one of the five actions of Shiva. The five actions are creation, preservation or stability, dissolution, obscuration and grace. From the cosmic or metaphysical perspective, the Lord creates a physical body in which every soul can experience the consequences of its karma, good and bad. The Lord preserves the body for a time and preserves some intimate relationships with others including family and friends so that the soul may grow in wisdom through life’s lessons. The Lord dissolves the physical body, relationships, and situations, when new ones are needed for the soul to grow or the soul’s karma requires it. The Lord creates obscuration so that the soul must seek truth diligently beyond life’s ephemeral pleasures and pains, and so gain wisdom, Self-realization and the awakening to the unity within the diversity. The Lord’s grace, the fifth action, permeates all of the other four actions, and supports the soul as it brings the soul into its embrace in the realization of oneness or non-duality. As Tirumular, the author of the Tirumandiram says: “They are not two”, with reference to Shiva, the Lord, and the individual jivas, or souls.

What is often not understood or fully appreciated by yoga sadhaks is that the five actions of Shiva also occur within each of us in every moment. Furthermore, Shiva witnesses the play of his creative force, known as Shakti in everything, including ourselves. You may share this cosmic perspective of Shiva when standing back from the chatter of your mind, as the Witness. When you identify with pure consciousness, or Shiva, and not the movements of your mind, you may witness thoughts, emotions and sensations being created, remaining for awhile, and dissolving. The wise appreciate how thoughts, emotions and sensations obscure the light of consciousness and our essential oneness with everything when one identifies with them. This obscurity and false identification, is born of egoism, the principle of nature, by which consciousness becomes individuated and consequently contracted and identified not only with a particular physical body, but also the individual movements of the mind. When there is attachment or aversion, desire or fear, their movement through our mental and vital bodies become caught in obsessive repetitive loops until or unless they are digested by witnessing and letting them go. Consequently, they form even more obscurity as fears and desires become habitual, and memories, pleasant or painful, are dwelled upon.

Grace operates whenever we see clearly through the veils of these mental movements, from the perspective of the soul, or Witness, and let go of them.


The "chitta vritti", (Yoga Sutras 1.2) keeps us in a state of obscurity, absorbed by the agents of maya, referred to as time, desire, limited power, limited knowledge and karma. Grace, operating through the practice of meditation, allows us to witness these, to metabolize them, and to bring them to completion. The study and contemplation of sacred literature also gracefully reveals wisdom, which helps us to remember what we may have forgotten to overcome suffering. Grace allows us to see clearly, to quiet the mind, to have pure awareness, and to pierce the veil of obscurity of false identification with mental and emotional movements. It may come as a peak experience, in which we “see the light” or afterwards say “It blew my mind” or “It took my breath away” or “I felt the presence of the Lord” “It was so beautiful” It is usually a fleeting experience. The goal of Yoga and Tantra is to maintain this state of Grace, by crossing the bridge of the other four actions, by ceasing to identify with their movement, in other words, egoism. Yogananda defined God as “ever new joy”.

Herein lies the beauty of Babaji’s Kriya Yoga and our cause of celebration of the Grace which it has brought into each of our lives. Through continuous detachment, or vairagya, we cease to identify with, to grasp, the movements of the mind (YS 1.12). Through the practice of Kriya Kundalini Pranayama and the bija mantras, our potential power and consciousness, kundalini, a sonic needle pierces the blockages in the nodal points, the chakras, in the central channel, the sushumna. As these blockages are removed through the practice of Babaji’s five-fold path of Kriya Yoga, we see and act within the world from the perspective of the higher chakras. As mystics we realize anbu sivam, love is God, and experience our oneness within everything.

Our evolution as sadhaks

As human beings, our evolution has given to us a nervous and hormonal system which is designed to assure our survival. We have a default network, including the ego, the mind with its memory and the five senses, which enables us to meet life’s challenges and which orders our physical and emotional reactions, such as fear and desire. It is programmed through habits to react quickly, automatically, efficiently. It contracts awareness around what we need to do now. Meditation takes us into a different part of our brain, a present centered network, where we defocus, and where we can recognize negative thoughts and emotions and seek a positive response. It recognizes “there is something wrong” when we feel bad, not “there is something wrong with me”, which is the ego talking. At the beginning, during meditation, we hear “I’m resentful” or “I’m afraid” as the memories of negative emotions arise. But as we become calm, we can see these emotions as and the memories associated with them as messengers, pointing to a deeper level of vulnerability, where our need for separation or survival is no longer threatened. We can ask ourselves, “What is the most appropriate action I can take in response to this emotion from a ground of well being that would allow me to remain in balance?” When we witness emotions both as personal events and impersonal messengers we digest them, complete their cycle quickly, and they reveal their truth.

Each of us have accumulated habits of emotional reaction. We can see them as survival mechanisms. But we do not have to be limited by them. We can dissolve and heal them. They obscure the light of consciousness within, like tissue paper covering a light bulb. Meditation is like removing the tissue paper so that we can see the light of equanimity continuously and effortlessly.

The Buddha said: “It’s not the first arrow that causes the damage. It’s the second and third arrows”. He was referring to the first emotion, and the reaction to it as the second arrow, and the reaction to the reaction, that creates the samskaras (emotional habit) and vasanas (tendency to dwell on painful or pleasant memories).
The ego and the five senses maintain a sense of separation. There really is no separation. There is a harmonious unity within everything. At a social level we can be separate. But in meditation each of us can feel the underlying connection, harmony and unity with others. This is the mystery which meditation gracefully reveals.

Meditation awakens a seventh sense of unity. Life becomes an unending display of the True, the Good, and the Beautiful. We can celebrate not only our anniversaries this year, but with wonder and awe all of life’s moments, no longer as seekers, but as mystic seers and yogis.

© Copyright Marshall Govindan 2018

Email: satchidananda - @ - babajiskriyayoga.net

Website: BabajiKriyaYoga.net

Le mystère et la beauté du Kriya Yoga de Babaji

Babaji Kriya Yoga Lundi mai 31, 2021

La vie est pleine de mystère.

Les scientifiques et les philosophes tentent de résoudre certains des mystères de la vie, mais échouent lorsqu’ils atteignent les limites de la raison et la collecte et l’évaluation de la preuve empirique. Comme démontré dans le Journal précédent, les scientifiques ne peuvent même pas déterminer ce qu’est la conscience, parce que ce n’est pas un objet. Par contre, les chercheurs développent une meilleure compréhension en suivant les pas des mystiques.

Parfois, lorsque l’on parle de mystère, on fait référence à "l’obscurcissement" dans les poèmes des Siddhas du Yoga, comme le Tirumandiram. Dans ces écrits, ainsi que dans la littérature du Shivaïsme du Cachemire, l’obscurcissement est l’une des cinq actions de Shiva. Celles-ci sont la création, la préservation ou stabilité, la dissolution, l’obscurcissement et la grâce. De la perspective cosmique ou métaphysique, le Seigneur crée un corps physique dans lequel toutes les âmes peuvent faire l’expérience des conséquences de leur karma, bonnes ou mauvaises. Le Seigneur maintient le corps pour un temps et préserve certaines relations intimes, incluant la famille et les amis, afin que l’âme puisse s’assagir au travers des leçons de vie. Le Seigneur dissout le corps physique, les relations et les situations, lorsque des nouveaux sont nécessaires pour l’évolution de l’âme ou que le karma l’exige. Le Seigneur crée l’obscurcissement afin que l’âme recherche avec diligence la vérité au-delà des plaisirs et des douleurs éphémères de la vie, acquérant ainsi la sagesse, la réalisation du Soi et l’éveil de l’unité dans la diversité. La grâce du Seigneur, la cinquième action, est imprégnée dans les quatre autres actions, et soutient l’âme dans son cheminement vers la réalisation de l’unité ou la non-dualité. Comme Tirumular, l’auteur du Tirumandiram, l’a dit : "Ils ne sont pas deux", faisant référence à Shiva, le Seigneur, et les jivas individuels, ou âmes.

Ce qui est souvent incompris ou pas pleinement apprécié par les sadhakas est que les cinq actions de Shiva se produisent aussi à l’intérieur de chacun de nous à chaque instant. De plus, Shiva est le témoin du théâtre de sa force créative, appelée Shakti, qui est tout, incluant nous-mêmes. Vous partagez peut-être cette perspective cosmique de Shiva lorsque vous demeurez à l’écart du bavardage de votre mental, en tant que Témoin. Lorsque vous vous identifiez à la conscience pure, ou Shiva, et non aux mouvements de votre mental, vous témoignez de la création des pensées, des émotions et des sensations, qui demeurent un certain temps, et ensuite se dissolvent. Le sage apprécie combien les pensées, les émotions et les sensations obscurcissent la lumière de la conscience et l’essence de notre unité en toutes choses en nous identifiant à elles. Cette obscurité et cette fausse identification sont nées de l’égoïsme, un principe de la nature, dans laquelle la conscience devient individualisée et par conséquent contractée et identifiée non seulement avec un corps physique en particulier, mais aussi aux mouvements individuels du mental. Lorsqu’il y a attachement ou aversion, désir ou peur, leur mouvement au travers des corps mental et vital devient coincé dans des boucles obsessives et répétitives à moins qu’elles soient assimilées par l’action d’en témoigner et le lâcher-prise. Ainsi, elles forment encore plus d’obscurité alors que les peurs et les désirs deviennent habituels, et que l’on s’attarde aux mémoires, plaisantes ou douloureuses.

La grâce opère chaque fois que nous voyons clairement à travers les voiles de ces mouvements mentaux, dans la perspective de l’âme, ou du Témoin, et lâchons prise


Le "chitta vritti" (Sûtra du Yoga 1.2) nous garde dans un état d’obscurité, absorbé par les agents de maya, soit le temps, le désir, le pouvoir limité, la connaissance limitée et le karma. La grâce, qui opère au travers de la pratique de la méditation, nous permet d’en être le témoin, de les métaboliser, et de les amener à leur terme. L’étude et la contemplation de la littérature sacrée mettent aussi en lumière la sagesse, qui nous aide à nous rappeler ce que nous avons peut-être oublié pour surmonter la souffrance. La grâce nous permet de voir clairement, d’apaiser le mental, d’avoir une conscience pure et de percer le voile d’obscurité de la fausse identification avec le mental et les mouvements émotionnels. Cela peut se produire comme une expérience intense, dans laquelle nous "voyons la lumière", ou que par la suite nous disions "ça m’a étonné", ou "ça m’a coupé le souffle", ou "j’ai ressenti la présence du Seigneur", "c’était tellement beau". C’est habituellement une expérience passagère. Le but du Yoga et du Tantra est de maintenir cet état de Grâce, en traversant le pont des quatre autres actions, en cessant de s’identifier à leur mouvement, en d’autres mots, l’égoïsme. Yogananda définissait Dieu ainsi : "une joie toujours renouvelée".

Voilà le coeur de la beauté du Kriya Yoga de Babaji et la raison de célébrer la Grâce qu’il a apportée dans chacune de nos vies. Par le détachement continuel, ou vairagya, nous cessons de nous identifier aux mouvements du mental, nous agripper (Sûtra du Yoga I.12). Par la pratique du Kriya Kundalini Pranayama et des bijas mantras, notre pouvoir potentiel et conscience, la kundalini, une aiguille sonique perce les blocages dans les points nodaux, les chakras, dans le canal central, le sushumna. Alors que ces blocages sont éliminés par la pratique de la voie à cinq branches du Kriya Yoga de Babaji, nous percevons et agissons dans le monde dans la perspective des chakras supérieurs. En tant que mystique, nous réalisons anbu sivam, l’amour est Dieu, et faisons l’expérience de notre unité en tout.

Notre évolution en tant que sadhaka

En tant qu’être humain, notre évolution nous a pourvus de systèmes nerveux et hormonaux qui assurent notre survie. Nous avons un réseau par défaut, incluant l’ego, le mental et sa mémoire et les cinq sens, qui nous permet d’affronter les défis de la vie et de gérer nos réactions physiques et émotionnelles, tels que la peur et les désirs. Il est programmé par nos habitudes à réagir rapidement, automatiquement et efficacement. Il concentre notre conscience sur ce que nous devons faire maintenant. La méditation nous amène dans une autre partie de notre cerveau, un réseau centré dans le présent, où l’on se décentre et reconnaissons les pensées négatives et les émotions et recherchons une réponse positive. Il perçoit que "quelque chose ne va pas" lorsque nous nous sentons mal, et non "quelque chose n’est pas bien en moi" qui est le langage de l’ego. Au début de la méditation, nous entendons "j’ai du ressentiment" ou j’ai peur" lorsque les mémoires négatives remontent à la surface. Mais plus nous devenons calmes, nous pouvons voir ces émotions et les mémoires associées à elles comme des messagers qui pointent vers un niveau plus profond de vulnérabilité, où notre besoin de séparation ou de survie n’est plus menacé.

 Nous nous posons la question

Quelle est l’action la plus appropriée que je peux prendre en réponse à cette émotion à un niveau de bien-être qui me permettra de demeurer en équilibre?


Lorsque nous demeurons le témoin des émotions en tant qu’événements personnels et messagers impersonnels nous les assimilons, complétons leur cycle rapidement, et ils révèlent leur vérité.

Chacun d’entre nous a une accumulation d’habitudes qui nous fait réagir émotionnellement. Nous pouvons les voir comme un mécanisme de survie, mais nous ne sommes pas obligés d’être limités par elles. Nous pouvons les dissoudre et les guérir. Elles obscurcissent la lumière de la conscience intérieure, comme un papier de soie qui couvre une ampoule. La méditation est comme l’action d’enlever le papier de soie afin que nous puissions voir la lumière de l’équanimité continuellement et sans effort.

Le Bouddha a dit : "Ce n’est pas la première flèche qui cause des dommages. C’est la seconde et la troisième flèche" Il fait référence à la première émotion, et la réaction qui suit est la seconde flèche, et la réaction face à la réaction, qui crée les samskaras (habitude émotionnelle) et les vasanas (la tendance à demeurer sur des mémoires douloureuses ou plaisantes).

L’ego et les cinq sens maintiennent une sensation de séparation. En vérité, il n’y a pas de séparation. Il y a une unité harmonieuse en tout. Nous pouvons nous séparer au niveau social. Mais en méditation, chacun d’entre nous peut ressentir fondamentalement la connexion, l’harmonie et l’unité avec les autres. C’est le mystère que la méditation révèle gracieusement. La méditation éveille un septième sens de l’unité. La vie devient une présentation interminable du Vrai, du Bon et du Beau. Nous pouvons non seulement célébrer nos anniversaires cette année, mais aussi l’émerveillement et l’admiration des moments de la vie, non plus en tant que chercheurs, mais en tant que chercheurs et yogis mystiques.

Marshall Govindan

satchidananda@babajikriyayoga.net

BabajisKriyaYoga.net


© Copyright Marshall Govindan

B. K. S. Iyengar selon François Raoult

Daniel Jeudi août 20, 2015

 Bonjour, vous qui aspirez à un mieux-être par la voie du yoga.

Image Image


Bonjour, vous qui aspirez à un mieux-être par la voie du yoga.

Alors, ce qui cache la lumière se dissipe

-Patanjali, 2:52

Iyengar et François Raoult

Cette info lettre est publié en honeur de BKS Iyengar.
Rencontrons François Raoult qui a étudié auprès de ce maître en yoga pendant de nombreuses années.

Image


François Raoult, M.A., R.I.Y.T. Écoutez l'émission de radio ci-bas, elle fait tomber les mythes au sujet de B.K.S. Iyengar. Découvrez les pélerinages qu'il a fait en Inde alors qu'il n'avait que 19 ans.

Attachez votre tuque!

Écoutez cet interview exclusive de François Raoult. A la blague, il nous dit:

Dans les années 80, le yoga n'était pas connu. On nous prenait pour des ovnis ou des martiens quand on parlait yoga en Normandie (France).


François Raoult a persisté, il a étudié pendant dix ans auprès d'Iyengar. Dans cette interview exclusive ci-dessous qu'on peut syntoniser sur Yoga Web Radio nous voyageons avec François Raoult au fin des ans.

Voyage

L'ayurvéda vous intéresse? Participez au voyage en Inde avec Open Sky Yoga. Les places sont limités.

En pleine action

Image

Web Radio

Il nous parle de ses maîtres qui lui ont enseigné. Rencontrez par l'entremise de François Raoult, Ven. Thich Nhat Hanh, J.C. Garnier, Dr. Robert Svoboda, Thomas Myers pour ne nommer que ceux-ci.

Puis, François Raoult démystifie des informations au sujet d'Iyengar, en l'occurrence le fait qu'il était sévère dans ses enseignements.

Enfin, vers la fin de cette interview, François nous confie sa pensée au sujet des origines du yoga, des peuples "Ariens".

Bref, de souligner l'importance et l'influence qu'à Iyengar dans le monde contemporain du yoga par l'entremise de François Raoult est tout un cadeau que vous découvrirez et que vous savourerez.

Durée de 44 minutes. Demandez-nous comment télécharger cette interview sur votre téléphone cellulaire via iTunes

Mal de tête, torticolis, etc

Daniel Mercredi septembre 24, 2014

Mal de tête, torticolis

Notre corps et notre cerveau sont animés par des millards de signaux électriques et chimiques. Le crane tant qu'à lui protège l'encéphale, le cerveau. Cette boîte protectrice composés d'os sont soudés entre eux.

Le crâne

Ce croquis cqui ci-dessous nous parle des nerfs d'Arnolds, du nerf phrénique et brachial et donc des nerfs cervicaux. C'est pourquoi nous parlons de cette posture importante en yoga qu'est grivasana car il existe plusieurs variantes.


Selon la condition de votre mal de tête et ce que vous êtes habitué de pratiquer, voici à titre indicatif certaines postures physiques propice à aider à calmer un mal de tête. Ces planches sont a titre indicatif.
Les liens internet qui suivent vous permettront de parfaire votre recherche sur ce sujet.

D'une part il serait prétentieux de vous faire la description du comment et du pourquoi le crâne est fait ainsi et quelle est son importance pour être en santé. Ce n'est pas le but ni la mission de ce site. Ce que nous devons retenir et c'est à ce système que le hatha yoga s'adresse: le bien-être dans tout le corps. On dit ou entend dire: Santé du corps, santé dans la tête, santé partout. Les personnes qui ont des maux de têtes récurrents, des doutes et des questions plus techniques à ce sujet doivent s'adresser à leur professionel de la santé (médecin). Cela étant dit, en yoga, un aspect intéressant que beaucoup de pratiquants observent est que nous sommes nos propres laboratoires. Nous essayons ceci, nous expérimentons cela. Cette page en évolution presqu'en temps réel vous invite à découvrir et expérimenter un yoga qui s'occupe du bien-être de la tête, tout particulièrement ce qui lie la collone vertébrale au trou occipital au niveau de la face inférieure du crâne. Trois points énergétiques sont abordés: Le creux derrière la tête et les deux petites bosses à côté de celle-ci (madula). D'autre part, le sujet étant si vaste qu'il serait prétentieux de vous présenter tout le savoir de l'humanité sur ce sujet.

Grivasana

Dans un premier temps, de façon générale,ce croquis contenant plusieurs postures sont toutes propices à aider à calmer un mal de tête. La dernière du bas est naturellement un peu plus extrème que les autres.

La posture avancée faites par les pratiquants d'expérience

Voici donc la posture par excellence pour aider les personnes ayant des maux de tête

Annotations

 Références

Consultez l'ouvrage: Le corps humain de chez Gallimard: ISBN: 9782070546220 et le pdf suivant section migraine

Nathalie Perret: Yoga Lumière (Entrevue Web Radio)

admin Vendredi avril 4, 2014

 

Enseignante de Yoga certifiée



Membre de la Fédération Francophone de Yoga

Ce sont plusieurs événements familiaux qui l’ont amenée à faire un changement de carrière. Le yoga a alors été une révélation dans sa quête pour s’épanouir pleinement. Considérant le yoga comme un outil idéal de connaissance et de développement de l’être humain (tant au niveau physique, émotionnel, mental que spirituel), elle se consacre maintenant à l’enseignement pour aider ses élèves à se libérer du stress, pour vivre plus en harmonie avec eux-mêmes et avec les autres. Dans ses cours, elle guide ses élèves, à travers les postures, à prendre conscience de leur ressenti, à être plus présent au corps et au souffle, toujours dans le respect de soi et de ses limites.

Formations

Hatha Yoga à l'École de Yoga Satyam, formations de professeur 1er et 2ème niveau (éveil et relation d'aide: 500h), Yoga thérapeutique au Centre Gayatri (60h) , Yoga pour les Aînés et Yoga pour les Enfants Institut Vidya, Yoga du Rire sans raison, Yoga prénatal, Yoga et Ayurveda, Yoga Nidra, yoga réparateur Relax and Renew.

Ateliers divers

Méditation (type transcendantale), Méditation bouddhiste, Yoga Hormonal, Yoga pour les Dos Sensibles, Yoga de la Non-dualité, Souffle et Son, Éveil des Chakras, Yoga et Cerveau, Yoga et Gestes Sacrés (mudras), Science des Mantras, Yoga comme antidote à la Dépression, purification des nadis, méditation vipassana. Nathalie possède une Formation universitaire en Sciences

Écoutez

L'entrevue de Nathalie et YP partout sur Internet

 

S'est tenu le 3 avril 2014 un entretien avec Nathalie Perret et le yoga lumière. À écouter.

Communiquez avec Nathalie

Écrivez directement via eMail à Nathalie

Le cerveau et les endroits touchés par les mudras.

admin Mardi octobre 22, 2013

Un cerveau avec ça?

Nous savons que nous utilisons notre intelligence d'une façon ou d'une autre à environ 5-7% de sa capacité. Les chiffres varient car c'est un adage qu'on entend depuis si longtemps que la source de cette information est non vérifiée.

Notre potentiel, dit-on est utilisé à seulement 10% de sa capacité. Ainsi, pour mener une vie saine et équilibré, nous devons passer par la connaissance de qui nous sommes. Hors, par la méditation, l'utilisation des mudras, nous pouvons accéder au noyau de notre intelligence créatrice.

Info au sujet du cerveau

Pour de plus amples renseignements

Mudras - 7 janvier 2013 - Centre Equilbrium - Hatha Mudra Yoga

admin Dimanche janvier 6, 2013

Bienvenue


Présentation: Les mudras gestes sacrés

Image


Syllabus, plan de cours, information au sujet du hatha yoga et de la pratique de l'art d'utilisation des mudras dans une session de Hatha Yoga. En bref, nous pratiquons le hatha yoga, puis nous insérerons des mudras.

Chaque respiration en yoga sert à ouvrir des canaux d'énergie.

Hatha

Deux significations prédominantes pour le mot Hatha

  • Déterminé - entêté
  • Forcé


Lorsqu'on décompose ce mot, cela va ainsi:

  • Ha pour Soleil
  • Tha pour Lune

  • Hatha: Ce qu'il faut retenir? Il faut se souvenir que le plus important, ce n'est pas la théorie, c'est la pratique. La pratique, la pratique et la pratique.
  • Swara: L’air qui passe dans une ou deux narines, voulant aussi dire le son ou la tonalité. Nos pensées utilisent swara pour suivre l’air, comprendre le prana (énergie vitale), les vayus (courants de prana) et les koshas (couches –gaines- du corps et de l'esprit appartenant à l'expérience du subtil et spirituel en soi )
  • Mudra: Nous explorons la famille des Hasta (pratique des mudras avec les mains, les mudras de type Kaya (attitude du corps) et Mana (tête, yeux, etc)
  • Mantra: Nous toucherons à cet aspect du yoga plus tard

Mudra

Une Mudra est un geste symbolique et sacré de la main porteur d'une signification globale bien définie et qui a pour objectif d'induire une attitude psychologique, un effet énergétique et aussi une expérience spirituelle. Il faut toujours aborder la pratique des Mudras avec un infini respect.
Au-delà de la faculté d'évoquer une attitude de l'esprit, les Mudras agissent sur les Nadis afin de réorienter le Prâna présent dans le corps.

Cela fait de la pratique des Mudras, un outil indispensable à ajouter à toute pratique de Yoga.
Padma Yoga

Exploration de la famille des Hasta (pratique avec les mains), Kaya (attitude du corps), Mana (yeux, tête, etc.)

Mantra

Utilisation des noms en sanskrit des postures pratiqués. Nous approfondiront cet aspect du yoga plus tard

Yoga

Le mot yoga, du sanskrit yuj veut dire "coller" ou "relier" et est souvent interprété comme étant une "union" ou une méthode, une discipline. Un homme qui pratique le yoga est un yogi et une femme une yogini.
Cyndi Lee (en anglais)


Bien que toutes ces descriptions peuvent sembler complexes, le Hatha Mudra Yoga est agréable, léger et accessible à tous. Bref, le Hatha Mudra Yoga est fait pour les débutants en quête d’une découverte spirituelle.

Liens intéressants

Références

  • Hatha-Yoga-Pradîpikâ (Fayard - Introduction, traductionet commentaires par Tara Michaël)
  • Hatha-Yoga-Pradîpikâ de Yoga Swami Svatmarama (* et **). Préfacé par B K S Iyengar, commenté par Hans Ulrich Rieker et traduit par Elsy Becherer.

In English - Hatha Mudra Yoga

Who am I? What is the nature of my world and how should I act according to it

What

Combining the use of Mudras with the practice of Hatha Yoga, Daniel offers the perfect intro for those who aren’t sure what yoga to practice.

  • Hatha: Practice, practice, practice.
  • Swara: The flow of air in one or two nostrils, also means sound or tone. Our thoughts will use swara, following the breath, understanding prana, vayus and koshas - This is breifley an introduction to pranayamas
  • Mudra: We will explore the Hasta (practice with the hands), the Kaya (body attitude) and Mana (head, eyes, etc) Mudras
  • Mantra: Why learn sanskrit names and repeat posture names as we practice

What more

Let there be no doubt, this is a fun class first and foremost. Adapted for beginners and perfect for spiritual seekers. Their may be occasional guest co-teaching in this session. This includes Kundalini, Viniyoga, tantra yoga teachers, etc.

Prerequisite

There are no prerequisites. Yet, a short meeting with the teacher prior to class is welcomed.

After this session

Students will have received by email “yoga practice sheets” so that they can carry their practice at home. In addition to this, they will have made their mind up as to whether yoga is for them and which one.

Bio


Daniel Gauthier is a hatha yoga instructor with over 500 hours of teaching experience. He started his spiritual journey over 30 years ago. He touched Taekwondo, TM, polarity, kundalini and even Bhakti before he stoped searching. He was initiated to Nadis Yoga on May 4 1978. He blogs, does mandalas and is of service to others.

Présentation

admin Vendredi mars 16, 2012

Bienvenue

Image

Ce blogue se veut une incursion dans le monde des mudras.

Bienvenue.

Questions

Pour nous rejoindre, vous pouvez nous écrire ou commenter ci-bas.

Vous pouvez vous dé-inscrire en tout temps.

Merci.

Namaste.

S'inscrire à l'Info Lettre

Adresse de courriel: